Voyage d'affaires au Pérou... Oui, oui, c'est vrai...

La raison du voyage est la participation de Promine et Promine Services à un salon
commercial minier à Trujillo dans le nord du Pérou.


Sur la plage du village de Huanchaco,à quelques km au nord de Trujillo où nous habitions
durant la majeure partie de notre séjour.

Vue du quai en arrière-plan et des "caballitos de totora" en avant-plan.

Ces "caballitos de totora", littéralement petits chevaux de totora sont des espèces de canots-kayak,
faits en roseaux (totora). Ils sont utilisés pour pêcher mais aussi pour surfer sur les vagues.


Yvan avec les pélicans.

 

Les vagues étaient belles ce matin-là...

Nous dirigeons ensuite vers le site "El brujo", le sorcier, près de Chocope.

Ce site, datant d'environ del l'an 100 à 750 après J.C.

Voir le lien sur Wikipédia

L'entrée du musée.

Le temple, enterré et érodé par le vent, ressemblait à une colline quand les archéologues
ont commencé à fouiller. La partie couverte protèges des murales magnifiques.

 

Voici la maquette du temple.

 

Voici une vue générale de la murale. Elle représente des guerriers vaincus se rendant à
leur sacrifice.

Même s'ils seront sacrifiés et qu'ils le savent, ils semblent quand même "joyeux", c'est
peut-être qu'ils ont bu le jus du cactus San Miguel qui sert à faire la mescaline.

Une autre murale.

Vue d'une partie du site en cours de fouille.

Une autre fresque, toutes les couleurs sont naturelles.

 

 

Clôture qui protégeait la tombe de la "Señora de Cao" qui était la grande prêtresse.

Sa tombe a été retrouvée sous les pièces de bois.

 

Une autre magnifique murale.

 

Le deuxième des temples.

 

Une des chambres funéraires avec le troisième temple tout au fond.

Un poster qui montre une murale au naturel et une reconstitution colorée.

 

Yvan qui n'en revient pas de la longueur de son ombre.

 

Photo très touristique avec une jeune fille habillée comme la "Señora de Cao".

Dans l'ordre, Yvon, Yvan, la réplique, Felipe et Flavio, notre contact au Pérou.

Vue de l'entrée du deuxième temple.

 

Retour à Huanchaco, près de la plage en face de notre resto favori.


Lundi matin, nous allons voir comment les employés de Flavio (en bleu) se débrouillent.

Yvan en profite pour présenter notre kiosque. Voir sur youtube.

 


Nous nous rendons ensuite au site de Huaca de la Luna. Un autre site de l'ère Moche.


Encore là, le temple est recouvert d'une épaisse couche de sable.


À l'intérieur, nous découvrons de magnifiques murales superbement conservées. Les couleurs
sont naturelles et ont été protégées par le fait que les Moche remplissaient les temples avant
de rebâtir par dessus.


Vue du haut de la pyramide vers de Huacha de Sol, le temple du Soleil et un apercu de ce
qu'était la ville.


Vue du mur de cérémonie...


Voici à quoi ressemblait le temple lors de l'apogée de la civilisation Moche.

 

Mardi matin, retour au travail, Yvan et Felipe préparent fièvreusement la présentation.


Felipe est quand même un peu plus nerveux, c'est tout de même son "show". Yvan et moi,
bafouillons quelques mots d'espagnol mais pas assez pour répondre à toutes les questions.

 

Un jack-leg flambant neuf, je ne pensais pas que ça existait encore. Je les ai toujours vu
rouillés et sales.


Une autre chose qu'on ne voit plus souvent, des jeunes femmes légèrement vêtues qui distribuent
du matériel publicitaire.

Notre kiosque a été très occupé, nous en sommes très heureux. Le Pérou est un marché
énorme où nous voulons nous implanter solidement.

Une partie de la foule lors d'une pause-café.

Nous avons réservé une salle de présentation Jeudi matin pour présenter notre produit. Nous
avions 80 sièges assis, ce qui semblait suffisant, mais à notre grand plaisir, nous avons ajouté
une autre vingtaine de chaises. Les gens étaient très intéressés et ont posé beaucoup de
questions.

Felipe en pleine action...

 

Vendredi, à la fin du salon, un copieux dîner nous est servi en plein-air suivi d'un spectacle
de "caballos de pasos", qui se traduit par chevaux au pas. Très intéressant. Nous sommes en
Amérique Latine donc tout se termine par une fiesta...